Blog

Evolution du chaton

Evolution psychologique et affective du chat.

 

De la naissance à 2 semaines : Les chatons naissent sourds et aveugles. Ils ouvrent leurs yeux entre le 7° et le 14° jours. Ils doublent leur poids en une semaine. En comparaison, les humains le font en 6 mois.

C'est la phase d'attachement à la mère.

 

De 2 à 4 semaines : Les premières dents apparaissent. Les chatons commencent à explorer l'environnement. Dès 3 semaines, ils peuvent manger des croquettes adaptées car la chatte produit de moins en moins de lait.

 

C'est le début de la période de socialisation

 

De 4 à 8 semaines : Pendant cette période, le chaton apprend le retrait des griffes et l'inhibition de la morsure.

C'est la phase d'apprentissage des auto-contrôles

 

Le sevrage est généralement terminé entre la 6° et la 8° semaine.

Entre la 7° et la 8° semaine, c'est une période sensible. C'est la peur de l'inconnu.

 

L'âge conseillé pour une adoption se situe autours de 2 mois et demi. C'est une période de fixation affective, c'est à dire qu'il est en train de s'attacher aux personnes qui lui sont proches.

 

Pour adopter un chaton équilibré, il est nécessaire qu'il ne quitte pas sa mère trop tôt et qu'il ait eu le temps de rentrer en contact avec différents humains, des enfants, d'autres animaux, différents bruits. Dans le cas contraire, son développement dans un milieu pauvre en stimuli, peut aboutir à une désocialisation, des peurs, des phobies et donc par conséquence, des comportements agressifs et dangereux peuvent apparaitre. Ce chaton deviendra inadapté à la vie de famille.

 

Idées reçues

 

Un chaton adopté très tôt, voir élevé au biberon ne deviendra pas automatiquement un chat plus proche de l'humain. La chatte a un rôle essentiel que l'humain ne peut remplacer. Seul un chat, parle le langage des chats.

 

Si le premier contact est bon, un chaton peut accorder toute sa confiance au chien de la famille et dans l'avenir, considérer tous les chiens comme des amis potentiels.

 

Les chiens courent après les chats pas obligatoirement parce qu'il n'aiment pas les chats, mais généralement, on peut considérer ça comme un jeu.

Exemple : on lance une balle à un chien et celle ci atterit dans un lieu visible, mais non accessible pour le chien. Ce dernier aboiera devant, comme il le ferait sous l'abre dans lequel le chat s'est abrité.

Facebook

Désormais, une page Facebook a été mise en place.

Si vous souhaitez la consulter, elle se présente tout simplement sous mon nom : Corinne Petitfils.

       10660870 10204918365705042 1606568852 n

L'anthropomorphisme

    L'antropomorphisme peut être définit comme étant une tendance à attribuer aux êtres et aux choses des manières d'être et d'agir, des pensées propres à l'humain. C'est la faculté que l'homme a, à représenter sous forme humaine tout ce qui n'est pas lui. C'est une manière de penser, une certaine vision des choses ou du monde à l'image de l'homme ou du comportement humain.

   Concernant les animaux, c'est la capacité que nous avons à prêter aux chiens et chats, et autres chevaux par exemple, des attitudes, des sentiments qui sont typiquement humains. La proximité avec eux nous conduit à abolir les frontières interspécifiques et à les considérer comme des sortes de congénères en oubliant par la même occasion ce qui fait leur spécificité en tant qu'animaux. Ces contre-sens comportementaux s'expliquent facilement par l'ignorance qu'a l'anthropomorphisme des spécificités de chaque animal, du fait que le monde, tel que nous le percevons, nous est propre à nous, humain et n'est pas le monde tel qu'il existe pour les autres animaux.

   Ce concept ne nous permet pas de comprendre les évènements du point de vue de l'animal. Les impressions restent en définitive déterminées par les perceptions humaines. Etant donné que l'homme est persuadé de dominer le monde et ses habitants, d'être un Être supérieur, toute l'humanité doit logiquement tourner autours de lui-même et de ses convictions.

×